Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/06/2011

Tour de Belgique étape 7 (28 mai 2011)

Ossendrecht - Knoppe - Oostduinkerke

203 km - dénivelé : 410 m

Temps de parcours : 12h48

Anvers

Tour de belgique 194.jpg
Tour de belgique 196.jpg
Tour de belgique 197.jpg
Tour de belgique 198.jpg
Tour de belgique 199.jpg
Tour de belgique 200.jpg
Tour de belgique 201.jpg
Tour de belgique 202.jpg
Tour de belgique 203.jpg
Moulin à Cadzan
Tour de belgique 204.jpg
Cette étape, est celle que je qualifierais de cauchemar. En effet, de très longues lignes droite entre deux villes, entourées de plaine ou campagne, des distances interminables ou l'on ne se voit pas avancer. Je garderais de cette étape un mauvais souvenir. Je démarre à 7h10, après avoir pris un copieux déjeuner, il fait 12° et la météo est sec mais déja venteuse.
Néanmoins, j'arrive à Anvers à 9h35 avec 23km90, je traverse la ville sans encombre et arrive à un quai devant l'Escaut, mon GPS me dit de traverser mais je ne vois pas comment, alors je me renseigne et je dois continuer sur la gauche jusqu'à l'entrée d'un tunnel. Donc pendant deux km je roule en direction de ce tunnel mais arrivé la que dois-je faire. Heureusement pour moi trois cyclos arrivent et un parle le français.Il me dit de les suivre, nous entrons dans un ascenseur (comme un funiculaire) et nous descendons, ensuite une allée de +- 1 km sous l'Escaut, puis de nouveau un ascenseur qui va nous remonter de l'autre coté .Chouette je suis sur la route pour Burcht, mon Gps est content, moi aussi.
A10h48, j'arrive à Stekene avec 60km44 et je fais mettre mon cachet. A 14h10, avec 112 km, le vent est devenu complètement fou, il souffle dans tout les sens
A 15h56, au km 138 je suis à Knokke et je fais mettre mon deuxième cachet. Ensuite, je vais emprunter des routes aussi droite qu'un I avec ce vent fou et moi qui devient fou aussi, je n'arrive presque plus à respirer. Pour arriver à Nieupoort, j'emprunte le boyau de la mort, c'est 17 km le long d'un canal, tout droit et à travers les plaines, j'ai bien mis deux heures pour faire cela mais enfin j'arrive à Oostduinkerke à 20h avec le moral dans les talons, je me dis quand même courage il en reste plus que deux !.

 

Les commentaires sont fermés.